Bachelier de spécialisation en psychopathologie - Enseignement supérieur paramédical
Objectifs de la formation

La psychopathologie est la discipline qui consiste à étudier les troubles mentaux. Comme les troubles mentaux se définissent par rapport à une norme, on peut les considérer comme des anomalies mentales, ce qui implique nécessairement d’interroger la norme et donc le contexte social, culturel, juridique mais aussi institutionnel dans lequel s’insère l’individu qui en souffre. La fonction principale de la psychopathologie consiste à étudier ces anomalies, en percer les mécanismes et la genèse, en définir la fonction ainsi qu’étudier et mettre à jour les moyens potentiels permettant de diminuer la souffrance qui en résulte; chez la personne atteinte et son entourage : étude, évaluation, diagnostic, aides et traitements de la souffrance psychique quelle que soit son origine. Au vu de toutes les disciplines engagées, il est indispensable d’envisager la psychopathologie sous l’angle de l’interdisciplinarité et du travail en équipe pluridisciplinaire.Conformément au champs d’activités spécifique à la psychopathologie la formation poursuit les objectifs suivants:  
 
approfondir les référents théoriques et méthodologiques spécifiques au secteur de la santé mentale; 
 
analyser en équipe les demandes et besoins des bénéficiaires, de leur service et des institutions; participer avec l'équipe au suivi et à l'accompagnement thérapeutiques des bénéficiaires.Le programme contient 11 unités de formation.  
 
En 1e année, les compétences finales portent sur la capacité de l’étudiant à réaliser par écrit la synthèse d’une situation professionnelle reprenant une description du contexte institutionnel; une description du contexte personnel du (des) bénéficiaire(s); l’analyse de la situation. les hypothèses posées ainsi que leur étayage notamment en référence aux postulats théoriques du projet institutionnel. Une évaluation critique du travail réalisé avec le(s) bénéficiaire(s).  
 
En 2e année, l’étudiant doit, en fin d’année, être capable de réaliser : 
 
la description du contexte organisationnel et institutionnel et de leur influence sur la gestion de la situation. 
La description de son action. 
L’analyse critique de sa position d’intervenant. 
L’élaboration d’hypothèses de compréhension et d’action. L’étayage de celles-ci en référence à un postulat théorique autre que celui de l’institution où l’étudiant travaille (comme employé ou stagiaire).
Centre d'Enseignement Supérieur pour Adultes